Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/03/2009

Les MJC

Les MJC de la ville de Nice ont joué un rôle important dans la diffusion du cinéma sur Nice. Elles ont participé à la diffusion d'un cinéma plus connoté « auteur », mais aussi à l'animation de quartiers qui ont vu leurs salles fermer. C'est ainsi que dès la fin des années 70 la MJC Gorbella restait l'unique salle des quartiers nord, tandis que celle de Magnan devenait l'unique lieu de diffusion sur la partie ouest.

J'ai peu d'informations sur la MJC Pasteur, mais je sais qu'Eric Escoffier des Monstres de la nuit y créa en 1978 le 1er Festival du film fantastique avec projections, débat, expositions.

Je suis également un peu court à propos de la MJC Gorbella, mis à part les souvenirs émus de ceux qui m'en ont parlé, notamment des reprises des programmes de la Quinzaine des réalisateurs du festival de Cannes. C'est également là qu'Eric Escoffier toujours très actif, organisa la troisième édition de son festival, consacré à la Hammer films.

Par contre, la MJC Magnan a un passé prestigieux et, surtout, une histoire récente tout à fait passionnante. Dans les années 70 et 80, la salle de Magnan a une activité très régulière, reprenant les programmations cannoises, proposant de nombreux cycles et accueillant le cinéma italien. Je me souviens par exemple avoir assisté à une séance de Mordi e fuggi (Rapt à l'italienne - 1972 ) le film de Dino Risi avec Marcello Mastroianni, Oliver Reed, Carole André, Lionel Stander. Cette projection avait eu lieu dans un cadre scolaire. Je crois que c'était avec ma classe d'italien lorsque j'étais au lycée Masséna. Il faut se souvenir que c'est à Nice qu'à été créé le festival du cinéma italien, avant qu'il ne sombre et ne soit supplanté par celui d'Annecy.

Mordi e fuggi.jpg

Autre souvenir fort des années 80, l'accueil par la MJC des deux (1985 et 1986) éditions du festival du film fantastique amateur en super8 organisé par, de nouveau, notre ami Éric Escoffier. J'y avait présenté ma première « oeuvre » et avec toute mon équipe d'amis nous étions venus découvrir des films parfois étonnants en provenance de toute la France. Éric avait auparavant organisé là des conférences sur le cinéma fantastique, entre autres sur le mythe de Frankenstein. Avec de telles initiatives, cette salle jouait pleinement son rôle d'animateur culturel. Hélas, questions de finances ou questions de politique, l'activité cinéma de Magnan cessa au passage des années 90.

Mais ce n'en était pas fini avec le cinéma à Magnan. Sous l'impulsion de Marianne Boussard, un nouveau projet vit le jour avec le nouveau siècle. Programmation régulière et ambitieuse, réactivation des journées du cinéma italien, diffusion de films que l'on ne voyait plus à Nice, oeuvres de répertoire, oeuvres rares, la salle Jean Vigo de l'Espace Magnan redevint un lieu essentiel du cinéma à Nice, accueillant nombre de réalisateurs prestigieux. L'année 2008 vit de nouveaux bouleversements avec le départ de l'équipe de la mission cinéma mais les programmations continuent avec les journées du cinéma italien et une thématique en mars autour de Bergman.

01/03/2009

Le Mercenaire - 1968

25/02/2009

L'Escurial, de nouveaux documents en ligne

De nouveaux documents pour les amoureux de la salle de l'Escurial qui vient d'échapper à une transformation en supermarché. Une série de photographies prises par Jean Marx en 1999 et (surtout) Mh. G. Tournier en 1980 sur la base des monuments historiques de la région PACA. En 1980, la salle était encore un cinéma. On voit notamment sur ces clichés les grandes lettres rouges indiquant la fonction, et la façade avec l'entrée. De précieux documents que je vous invite à aller voir sur place.

14:04 Publié dans Salle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : escurial | |  del.icio.us |  Facebook | | |

21/02/2009

Au programme cette semaine

Un classique de la comédie grand public à la française avec Louis de Funès en Rabbi Jacob, l'un des plus gros succès de Gérard Oury (collection personnelle).
c5f67a0befcccdebb12037f6e8ade33d.jpg

15/02/2009

Winnetou 2 - 1963

07/02/2009

Au programme cette semaine

Un solide western de Raoul Walsh, Le désert de la peur (Along the great divide - 1951) avec Kirk Douglas, Virginia Mayo et l'inimitable Walter Brennan.
medium_desert.jpg
Photographie : collection personnelle

03/02/2009

Pavé Paramount

Un pavé du cinéma Paramount pour le film de l'équipe de La caméra invisible. Dessin du regretté Alexis.

Pavé paramount.jpg

16:41 Publié dans Curiosité | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : paramount | |  del.icio.us |  Facebook | | |

01/02/2009

Ran - 1985

29/01/2009

Un pavé du Variétés

Et voici, tiré d'un vieux journal qui n'est pas cette fois un Nice-Matin, un de ces délicieux pavés de presse pour un film de Steno, prolifique réalisateur italien. le film s'intitule Cinema d'altri tempi (Drôles de bobines) et date de 1953. Pour sa sortie en France, l'affiche met en avant la participation de Jean Richard. Il sort au cinéma Variétés, avenue Victor Hugo. A noter que la salle disposait désormais de la climatisation. Au dessus, on découvrira les horaires de l'Olympia, sur le trottoir d'en-face.

pavé variétés.jpg

25/01/2009

Note synthétique

Un petit article synthétique bien documenté sur le site de Nice Rendez-Vous fait un rapide tour d'horizon des salles niçoises, évoquant quelques salles dont je n'avais pas encore entendu parler comme le Carras ou le Plaza. Intéressant aussi les différents changements de nom.

16:47 Publié dans Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : carras, plaza | |  del.icio.us |  Facebook | | |

24/01/2009

Un peu plus à l'ouest

Poursuivons notre périple un peu plus à l'ouest, là où la ville à sans doute le plus changé ces 40 dernières années. Difficile de se repérer.

California.jpg
L'emplacement du California (Photographie : Lise Roman)

C'est un boucher sur l'avenue de la Californie qui s'est souvenu de l'emplacement du California, un emplacement alors occupé par un snack et un parking. Au numéro 202, c'était un cinéma de quartier typique tout comme le Magnan, situé au début de l'avenue de la Californie et dont l'emplacement se perd dans le noeud de la voie rapide. Populaire aussi, l'Eden, au 57 route de Marseille, dans le quartier de Lavallière. Dans la plaquette de la Cinémathèque de Nice, il y a un entretien avec M Zoarelli qui évoque cette salle et conclut : «J'allais pas dans les cinémas du centre. Vous savez, dans le quartier, il y avait tout pour s'amuser. Y'avait le bordel, des bals, le dancing. Tout ! On manquait de rien ».  De fait, dans un programme de 1962, l'Eden proposait en plus du film Traquenard de Nicolas Ray avec Robert Taylor, un spectacle Un soir à la Scala avec music-hall, clowns et danses. Dans cet entretien, il apparaît que cette salle aussi était surnomée « Lou Peoui ». J'en ai conclu qu'il s'agissait d'un terme générique, niçois et affectueux pour désigner les salles de quartier.

Encore plus un peu plus à l'ouest, en attendant le projet de multiplexe, il faut évoquer deux salles qui auront eu une existence éphémère. Celle du centre commercial cap 3000 « toutes places 6 francs » en 1970 et, aussi étonnant que cela paraisse le drive-in. Oui, Nice a eu son drive-in ou cinéma-auto, situé route de Digne, en face de l'aéroport au niveau du marché gare de St Augustin. En 70, ces deux salles passaient Texas un western italien de Tonino Valerii avec Giuliano Gemma et ses beaux yeux. Le Drive-in n'a pas tenu longtemps mais Yves Boisset y a tourné une séquence de son film, Le saut de l'ange avec Jean Yanne et Sterling Hayden.

Ces salles populaires qui animaient les quartiers les plus périphériques ont fermé les premières. En 1970, l'Eden et le Magnan n'existent déjà plus puis le mouvement s'accélère.

On peut considérer que le maillage des salles s’est rapidement effiloché et que, un peu comme le sang qui refluerait de tout l’organisme vers le cœur, le cinéma a été contraint de se recroqueviller au centre. Tous les quartiers se sont vu confisquer le cinéma. Et si ce n’était que ça…

Curieusement, la tendance actuelle est d’éliminer les dernières salles du centre ville au profit de complexes sans âme aux périphéries des villes. Du cinéma considéré comme un hypermarché ou une halle à chaussure !

22/01/2009

Conan au Royal

Décidément, ça sert de déménager. Voici un pavé (toujours source Nice-Matin) du cinéma Royal pour le film de John Milius, Conan le barbare. Le graphisme est celui de l'affiche dessinée par le grand Franck Frazetta. Le film est sortit en 1982 mais je me souviens l'avoir vu dans cette salle quelques années plus tard. la pavé date peut être de la reprise du film. Le Royal s'était spécialisé, dans ses dernières années, dans les reprises de grands succès.

pavé royal.jpg

22:45 Publié dans Curiosité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : royal, pavé, cinéma | |  del.icio.us |  Facebook | | |

21/01/2009

Au programme cette semaine

Après la bande-annonce, une photographie d'exploitation du film Danger Diabolik, de Mario Bava avec John Philip Law dans le rôle titre. Science fiction, cuir et jolies filles, toute l'ambiance des années 60.
medium_dia47.jpg
Photographie : Mario Bava Archiv

20/01/2009

Le cinéma et toutes ses perfections

La (fameuse) plaquette de la Cinémathèque de Nice éditée en février 1996 propose un document riche d'informations sur le Forum. Il s'agit d'une page publicitaire réalisée pour l'inauguration de la salle un vendredi 13 janvier, sans doute 1933, je manque d'information là-dessus.

Nous y apprenons que la salle est l'oeuvre de l'architecte Georges Dikanski (diplômé ESA). Suit la longue liste des différents intervenants, notamment l'équipement électrique Western Electric 1933 et le matériel cabine, projecteurs Simplex et lampes à arc Peerless de Brockliss et Cie à Paris.

Le numéro de téléphone de la salle est le 55-80, ce qui se retient bien. Les directeurs – propriétaires sont MM Jean Faraud et André Valette.

La capacité de la salle est de 1400 fauteuils. Détail amusant, la salle « tient à la disposition des spectateurs durs d'oreille un équipement spécialement conçu pour leur permettre une audition impeccable des films sonores et parlants ».

Quatre photographies nous font découvrir l'impressionnant équipement, les transformateurs, la cabine de projection, les chaudières et brûleurs et le gigantesque appareil pour la ventilation.

Le programme d'inauguration est composé du film d'André Hugon Maurin des Maures avec (Jean) Aquistapace, Berval et Delmont. (Affiche source Cinémotion)

Maurin des maures.jpg

15:53 Publié dans Salle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : forum | |  del.icio.us |  Facebook | | |

16/01/2009

Un pavé du Concorde

Un pavé de presse (source Nice-Matin) de l'un des derniers films avec Louis de Funes, La soupe aux choux, de Jean Giraut le fidèle, sortit en 1982 et programmé au cinéma Concorde. Retrouvé au fond d'un carton lors de mon dernier déménagement.

choux.jpg

15/01/2009

Le spécialiste - 1969

13/01/2009

Les archives du Forum

Quand je suis arrivé à Nice, donc, j'ai tenu un cahier façon journal pendant quelques mois avant de me lasser. J'y ai retrouvé ce pavé tiré sans aucun doute de Nice-matin, que j'avais collé pour immortaliser le premier film vu en salle dans ma nouvelle cité. Voici :

Pavé11Foruml.jpg

Le texte publicitaire est excellent. "Au pays des temps oubliés" rappelle l'accroche publicitaire du succès surprise de l'année précédente, The land that time forgot (Le sixième continent) autre aventure à base de dinosaures réalisée par Kevin Connor, film que j'avais vu au Daumesnil, mon cinéma de quartier à Paris. Et puis, plus classique, un pavé du début des années 60 pour le film de guerre fleuve The longest day.

pavé1.jpg

23:59 Publié dans Curiosité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : forum, cinéma | |  del.icio.us |  Facebook | | |

12/01/2009

Le Forum

Déplaçons nous maintenant vers l'ouest de la Ville. Prenons la célèbre promenade des anglais pour nous arrêter, à quelques pâtés d'immeubles du Negresco, au numéro 45 devant les grandes lettres rouges façon peplum de la façade de l'ancien Forum. Les portes sont mystérieusement masquées. Le Forum est désormais une boite de nuit branchée après avoir été une cafétéria. C'était une superbe salle de la génération de celle de l'Escurial, avec ses deux grands escaliers latéraux, son vaste espace, son haut plafond. Toute une façon de concevoir une salle de cinéma comme un lieu beau. Sur l'extérieur, la façade art-déco est superbe avec son bel auvent et si l'on en observe le sommet au niveau des « piliers » latéraux, on peut voir les deux emplacements où étaient installées deux horloges. La photographie de Lise date de 1998, depuis, les portes sont devenues noirées et très chic tandis que la salle a été rebaptisée le High.

Forum.jpg
Photographie : Lise Roman

C'est la première salle que j'ai fréquenté quand nous sommes venus nous installer à Nice avec ma famille. En 1977, nous avons d'abord habité au petit Fabron et le Forum était l'une des salles les plus proches. C'est là que j'ai vu The last dinosaur (Le dernier dinosaure), relatif navet avec grosse bestiole réalisé par un tandem américano-nippon : Alexander Grasshoff et Shusei Kotani. Avec la trogne de Richard Boone en vedette. Plus tard, j'y ai vu quelques productions Disney dont le Popeye de Robert Altman en 1980. je crois que c'est la dernière fois que je suis venu dans cette salle. Nous avions déménagé près de la place Garibaldi, tout près du Mercury.

23:29 Publié dans Salle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : forum, cinéma | |  del.icio.us |  Facebook | | |

11/01/2009

Fonction recherche

J'avais organisé les mots clefs et les catégories pour voyager au mieux dans ce blog (voir note). Haut et Fort me simplifie le travail et vous facilite la vie avec la fonction [rechercher] que vous trouverez en haut à droite. Un nom de salle ? Une rue ? Un quartier ? Un film ? Si j'en ai parlé, il vous suffit de l'entrer dans le champ et de cliquer sur OK. L'outil de recherche est propre au blog et à son contenu.

13:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : blog | |  del.icio.us |  Facebook | | |

10/01/2009

Un pavé du Paramount

Un pavé publicitaire (source Nice-Matin) datant des années 70 pour la programmation de la salle du Paramount.

paramount2.jpg

07/01/2009

Au Programme cette semaine

Très belle photographie d'exploitation pour le merveilleux film de Pietro Francisci, Hercule et la reine de Lydie, réalisé en 1959 avec l'inoubliable Steve Reeves et les non moins belles Sylvia Koscina et Sylvia Lopez.
medium_Hercule.jpg

01/01/2009

Double programme

25/12/2008

Comment voyager (au mieux) à travers ce blog ?

Cher Nanni... est d'abord un projet de film documentaire. Pour que ce blog puisse vous donner au mieux l'idée de ce film, vous pouvez utiliser les catégories. En cliquant sur scénario, vous aurez le texte, le découpage en scènes correspondant, à peu près à la description d'une salle où d'un groupe de salles. Pour avoir une vue d'ensemble des archives que j'envisage d'inclure vous avez la catégorie Photographies d'exploitation qui regroupe les illustrations de films, curiosités qui regroupe les pavés de presse, tickets, invitations, documents remarquables autour des salles elles-même et bandes annonces qui présente l'avantage de donner du visuels mais aussi une idée de ce que serait la bande son. Vous pouvez vous amuser à sélectionner cette catégorie et à lancer l'une après l'autre toutes les bandes annonces. L'atmosphère est garantie. Vous pouvez même lancer une seconde session, afficher le scénario et suivre les descriptions des salles avec la bande son en arrière plan. Le blog, c'est formidable.

Un peu d'organisation ne pouvait pas faire de mal. J'ai donc rationalisé l'utilisation des tags (les mots clefs) de l'outil Haut et Fort. Si vous souhaitez faire une recherche, j'ai « tagué » les salles par leur nom. Pour utiliser cet outil, il suffit de cliquer sur Toutes les archives puis sur le tag désiré. Par exemple, si vous cliquez sur Escurial, vous avez immédiatement l'ensemble des documents correspondant à cette salle. Et voilà le travail ! Bonne lecture.

10:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : blog, organisation | |  del.icio.us |  Facebook | | |

21/12/2008

Au programme cette semaine

Companeros ! de Sergio Corbucci, réalisé en 1970, une variation plus décontractée du Mercenaire avec toujours les yeux bleus de Franco Nero et l'extraordinaire Tomas Milian.
medium_companeros2.jpg
Collection personnelle

15/12/2008

Le bon, la brute et le truand - 1966