Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/01/2012

L'Eden

Eden2012.jpg

Déjà évoqué à l'occasion de commentaires sur les cinémas de l'ouest de Nice, retour sur l'Eden,  quartier Lavalière, route de France puis de Marseille, et désormais boulevard René Cassin. La salle de 300 places ouvre 1928, sous le nom de "Cinéma-Etoile" et change plusieurs fois de nom : Cinéma des Fleurs en 1932, puis Roxy en 1934 et finalement Eden en 1939. Cinéma de quartier typique, cinéma « pouilleux » comme s'en souvenait M Zoarelli dans la plaquette de la Cinémathèque de Nice de 1996, il a toujours été adossé à un restaurant. Aujourd'hui encore, quoique reconverti en pizzeria dans un quartier méconnaissable. La salle a fermé en 1971. A lire et voir sur Ciné-façades. Photographie Street view.

12:55 Publié dans Salle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : eden | |  del.icio.us |  Facebook | | |

20/01/2012

Le Star

Le Star était situé rue du docteur Richelmi, dans le quartier Riquier. C'était une des salles favorites de Louis Nucéra qui l'avait évoquée lors de sa mémorable conférence à la Cinémathèque de Nice en 1996. la plaquette éditée à l'époque (on fêtait les cent ans du cinéma à Nice) propose un témoignage de M Guglielmo qui évoque les séances du jeudi après-midi, en ces temps où les enfants n'allaient pas à l'école ce jour là. Séances complètes avec documentaire, actualités et dessin animé, les gens apportaient leurs chaises, les enfanst resquillaient, les hommes se retrouvaient au bar. A noter que le Star proposait à ses clients un garage gratuit à l'intérieur. La salle  a ouvert en 1941 à l'emplacement d'un dancing et ferme en 1967. Adossée aux halles St Roch – Mont-Boron, la salle finit en fabriquant d'enseignes avant d'être démolie, ce qui est bien triste, au début des années 2000 avec tout le bloc.

12:31 Publié dans Salle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : star | |  del.icio.us |  Facebook | | |

17/01/2012

Un publicité pour le Balzac

Pub Balzac.jpg

Format marque-page, année 80. Collection personnelle.

12:13 Publié dans Curiosité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : balzac | |  del.icio.us |  Facebook | | |

15/01/2012

Le Central, plan du parterre

Plan d'architecte du parterre du cinéma Le Centra. Source Archives municipales reproduites dans la plaquette de la Cinémathèque de Nice (1995). Cliquer pour agrandir.

Central plan.jpg

13/01/2012

Le Central aujourd'hui

Central projection.jpg

Côté rue Bonaparte, l'arrière de la cabine de projection. Photographie Lise Roman

11:45 Publié dans Salle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : le central | |  del.icio.us |  Facebook | | |

12/01/2012

Le Central (pavé)

Pavé Central.jpg

Nice-Matin novembre 1962 (Collection personnelle)

11:26 Publié dans Curiosité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : le central | |  del.icio.us |  Facebook | | |

11/01/2012

Le Central

De l'avenue de la République par la rue Barla où la rue Papon, on arrive sur la petite place du pin avec son arbre au milieu. C'est une zone chargée d'histoire, entre la rue Bonaparte avec l'appartement que Napoléon occupa quand il commanda l'armée d'Italie et les anciens dépôts du Théâtre de Nice, aujourd'hui disparus. La place a une forme de triangle et, sur la base, se tenait le cinéma Le Central. Cinéma de quartier typique, il ouvre en 1923 et possède un parterre, un élégant balcon et, originalité, un toit ouvrant que l'on imagine bien agréable durant les chauds mois d'été. L'entrée se fait sur la place, juste entre deux magasins : un bar et un magasin de chemises (anciennement une teinturerie). Il en est, aujourd'hui, bien difficile de retrouver la position exacte. Mais sur les côtés, rue Passeron et rue Bonaparte, on retrouve d'un côté la sortie de secours et l'emplacement de l'écran, de l'autre l'arrière de la cabine de projection. La salle connait le déclin classique des années 70. Le toit ouvrant ne fonctionne plus et la salle est souvent louée à des partits politiques pour leur réunions, le PCF actif dans le quartier en particulier. L'histoire de cette salle est marquée par deux catastrophes, un incendie en juillet 1938 et une explosion en 1975 comme s'en souvient Madame Bémon, peut être bien après que le cinéma ait fermé pour se reconvertir brièvement en garage.

le central

Photographie DR. Source Nice Quartiers supplément n° 16 (Novembre 1998)

11:12 Publié dans Salle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : le central | |  del.icio.us |  Facebook | | |

03/01/2012

Le programme du Novalty

Toujours en provenance de Delcampe, les pages intérieures du programme du cinéma Novalty en 1920, avenue de la Victoire devenue avenue Jean Médecin. Entre les nombreuses publicités, on y découvre la programmation de Toupin à tué Poupette de A. Giry avec Fortuné, Cadet et Auda Ruufei, et du film Spiritisme (1919) de Camillo De Riso avec la célèbre Francesca Bertini.

Cinéma Novalty.jpg

15:08 Publié dans Curiosité, Salle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : novalty | |  del.icio.us |  Facebook | | |

01/01/2012

Une bonne année 2012

VirnaLisiToast.jpg

Source Soyons suaves

00:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : virna lisi | |  del.icio.us |  Facebook | | |

29/12/2011

Le programme du Fémina

Une nouvelle fois piquée sur le site de vente Delcampe, ce superbe programme du cinéma Fémina datant de 1920. La salle du Roi des cinémas, située au 60 de l'avenue Jean medecin diffusait alors Une idylle aux champs de Charles Chaplin.

Femina01.jpg

Femina02.jpg

14:52 Publié dans Curiosité, Salle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fémina | |  del.icio.us |  Facebook | | |

27/12/2011

Grattage à l'Esplanade

En milieu d'année, il y a eu quelques travaux modestes sur la façade de l'Esplanade. Le retrait d'un panneau à révélé, surprise, l'inscription originale du cinéma. Petit rappel du passé émouvant. J'ai pris plusieurs clichés qui se sont tous révélés flous. Heureusement, quelqu'un a eu la bonne idée de photographier correctement cet évènement. Photographie source Les bouchons voyageurs.

Esplanade.JPG

14:58 Publié dans Curiosité, Salle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : esplanade | |  del.icio.us |  Facebook | | |

06/05/2011

Les lettres du Concorde

Pour une raison qui m'échappe, le support des lettres du cinéma Concorde, rue Pastorelli n'a jamais été retiré. Aujourd'hui encore on peut le trouver, pas mal abimé, au niveau de la séparation d'entre les deux immeubles. (Photographie : Vincent Jourdan)

concorde

23:02 Publié dans Curiosité, Salle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : concorde | |  del.icio.us |  Facebook | | |

04/05/2011

La "rénovation" de l'Idéal

Repris par une agence de voyages, l'Idéal a paraît-il conservé son architecture intérieure, mais un drôlede coup de pnceau a été passé sur sa si jolie façade. C'est, comment dire... coloré ! (Photographies © Frédéric Bastat septembre 2004 et Vincent Jourdan).

Idéal rénové.jpg

Ideal-détail.jpg

22:00 Publié dans Curiosité, Salle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : idéal | |  del.icio.us |  Facebook | | |

22/03/2011

Quelques pavés de plus...

Pavés2.jpg

Années 50, collection personnelle.

 

 

19/03/2011

Le Méliès

Descendons si vous le voulez bien, l'avenue de la République, devenue axe du tramway depuis 2007. Cette avenue va de la place de l'Armée du Rhin où se trouve l'ancien Esplanade à la place Garibaldi où nous retrouverons le cinéma Mercury, toujours vaillant. Arrêtons nous un instant au numéro 54, banale entrée d'immeuble qui cache une histoire complexe qui trouve son prolongement boulevard Risso, de l'autre côté. Exactement.

Avant-guerre, la seconde mondiale, il y a la salle de l'Odéon qui s'ouvre sur la République, une grande et belle salle dont l'écran est dos au boulevard Risso. En 1942, l'Odéon devient le Pax, un cinéma de quartier projetant des doubles programmes avec La vengeance de Siegfried ou Hercule contre les vampires, le film mythique de Mario Bava. La salle est populaire pour un public qui ne l'est pas moins et les files d'attente s'allongent jusqu'à la place Garibaldi, les regards levés sur les affiches encore peintes à la main.

Les temps changent ; le Pax est reprit par la famille Bémon qui assure sa programmation. Avec les années 70, de grandes modifications ont lieu. En 75 le Méliès ouvre ses trois salles sur Risso tandis que le Pax devient le Rio avec deux salles : Rio 2000 et Rio filmothèque. Toutes ces salles proposent une programmation Art et essai, dans la lignée du succès du Mercury. Pendant quelques années, cela marche. Le Méliès est resté célèbre pour avoir gardé plusieurs années de suite la Diva de Jean-Jacques Beineix, projetant le film jusqu'à désagrégation de la copie...

Au début des années 80, ces deux salles Rio sont rattachées au Méliès puis l'entrée côté République est condamnée. Elle subit un début d'incendie avant de sombrer dans l'anonymat. Aujourd'hui rénové depuis belle lurette, rien ne subsiste de sa fonction passée.

La rénovation de l'ex façade du Méliès s'est fait attendre. Un temps, son propriétaire tentera d'attirer les foules par la transformation de l'une des salles du rez-de-chaussée en salle de danse. Sans succès. Plus tard, le cinéma tentera une reconversion en salle de spectacle et d'activités artistiques. Nouvel échec. L'entrée se dégrade, servant de refuge aux SDF du coin avant, finalement, que des travaux soient entrepris dans les années 2000. Rideau.

23:49 Publié dans Salle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : méliès, pax, rio, odéon | |  del.icio.us |  Facebook | | |

16/01/2011

Le cinéma Casino... au cinéma

Surprise amusante en revoyant il y a peu, le film de Georges Lautner Il était une fois un flic, sortit en 1971. Le personnage de Michel Constantin (un flic en mission) envoie Mireille Darc et son jeune fils (sa couverture) au cinéma. L'action se passe à Nice et, un peu plus tard quand il vient les chercher, il se rend compte que l'enfant ne pouvait entrer dans cette salle diffusant un film érotique. Le cinéma en question, c'est le Casino, celui installé dans le grand complexe du casino de la place Masséna aujourd'hui disparu. On voit donc très bien l'entrée de la salle, y compris la marguerite de Gaumont (productrice du film) au dessus de l'entrée. Voici :

Casino film 01.jpg

Casino film 02.jpg

Casino film 04.jpg

 

 

 

07/01/2011

Voeux

Le blog Cher Nanni...

vous souhaite une belle année de cinéma 2011 et la Dolce vita !

la-dolce-vita-poster-l.jpg

 

12:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : voeux | |  del.icio.us |  Facebook | | |

15/10/2010

Barbe noire le pirate

17/09/2010

Les archives de l'Escurial - Partie 14

Voici la série à priori complète des cartes postales réalisées pour la promotion de la salle à partir des photographies de la brochure d'architecte. Certaines ont été publiées ici-même, j'en possède d'ailleurs une. on peut les trouver encore assez facilement, et à un prix raisonnable. (Archives Lauraine / Kahn-Amaudry).

Escurial030.jpg

Escurial028.jpg

Escurial029.jpg

Escurial031.jpg

Escurial032.jpg

Photographie : Scan G. Lauraine

08:36 Publié dans Salle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : escurial | |  del.icio.us |  Facebook | | |

15/09/2010

King Kong contre Godzilla - 1962

13/09/2010

Les archives de l'Escurail - Partie 13

Voici une page d'un programme 1935-1936 de la salle qui met en valeur l'équipement sonore Philips. (Archives Lauraine / Kahn-Amaudry).

DocEscurial001.jpg

(cliquez pour agrandir) Photographie : Scan G. Lauraine

17:17 Publié dans Curiosité, Salle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : escurial | |  del.icio.us |  Facebook | | |

11/09/2010

Les archives de l'Escurail - Partie 12

Suite et fin de la publication de la brochure d'architecte. Ces pages nous renseignent sur les entreprises et collaborateurs de l'architecte, avec l'inévitable Doucet, auteur des fresques monumentales. (Archives Lauraine / Kahn-Amaudry).

Escurial024.jpg

Escurial025.jpg

Escurial026.jpg

Photographie : Scan G. Lauraine

17:12 Publié dans Salle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : escurial | |  del.icio.us |  Facebook | | |

09/09/2010

Les archives de l'Escurail - Partie 11

Suite de la brochure d'architecte. Nous découvrons ici les coulisses de la salle, galleries d'accès magnifiquement éclairées. Les autres photographies ont servi de modèle aux cartes postales promotionnelles assez connues dont certaines ont été déjà publiées en ces colonnes. (Archives Lauraine / Kahn-Amaudry).

Escurial020.jpg

Escurial021.jpg

Escurial022.jpg

Escurial023.jpg

Photographie : Scan G. Lauraine

08:35 Publié dans Salle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : escurial | |  del.icio.us |  Facebook | | |

07/09/2010

Les archives de l'Escurail - Partie 10

Après une pause estivale, il est temps de reprendre la publication des archives aimablement mises à disposition par Guy Lauraine. Croyez moi sur parole, il y a encore beaucoup de belles choses à voir. Voici à présent les premières pages de la brochure d'architecte issue du cabinet de Léonard Varthaliti.  Il y a une très belle photographie nocturne avec la façade toute illuminée et les tacots d'époque. Superbe. (Archives Lauraine / Kahn-Amaudry).

Escurial016.jpg

Escurial017.jpg

Escurial018.jpg

Escurial019.jpg

Photographie : Scan G. Lauraine

10:30 Publié dans Salle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : escurial | |  del.icio.us |  Facebook | | |

06/09/2010

Piranha - 1979